Les plantes en Médecine Traditionnelle Chinoise (MTC) : mon expérience

Les plantes en Médecine Traditionnelle Chinoise (MTC) : mon expérience

Suite à mon article sur l’acupuncture, et ma première expérience (qui était d’ailleurs en France, avec des médecins français uniquement), je souhaitais vous raconter aussi les deux premières fois où j’ai eu à faire à la médecine traditionnelle chinoise, mais cette fois ci du côté de la pharmacopée, ou phytothérapie.

En d’autre termes : la médecine des plantes.

plantes à infuser en médecine traditionnelle chinoise

Qu’est-ce que la pharmacopée en MTC ?

La pharmacopée est une partie importante de la médecine traditionnelle chinoise.

Il s’agit d’une collection de médicaments sous forme de plantes utilisées pour traiter une variété de maladies et de symptômes.

Plus que les plantes : les herbes, mais aussi les minéraux sont les principaux composants de la pharmacopée, bien que certains produits animaux soient également utilisés.

La médecine traditionnelle chinoise utilise des herbes pour non seulement guérir les maladies, mais aussi prévenir les maladies. En raison de cela, il est important de comprendre comment fonctionnent ces herbes avant de prendre tout type de médicament.

Heureusement, il existe de nombreux ouvrages sur la pharmacopée qui fournissent des informations détaillées sur chaque plante et ses effets potentiels sur la santé.

Pour ma part, si je pratique l’acupression à la maison (voir mon guide complet là dessus en cliquant ici), je ne me concocte jamais mes propres recettes de plantes. Je laisse les médecins gérer ça, comme pour les médicaments en médecine occidentale.

L’automédication peut être dangereuse, laissez ça aux professionnels.

Les seuls composants que j’utilise en auto-médication, juste à titre informatif :

– le Banlangen, ou le Huoxiangzhengqi pour les petits rhumes

– le Sanqi pour les douleurs musculaire

– le Ginseng pour booster l’organisme

Voir aussi : ma formation à l’acupression (pour booster votre santé et faire face aux douleurs, stress, anxiété)

Ma première expérience avec les plantes chinoises

J’étais en Chine pour la seconde fois, en été 2007.

Cette fois ci, j’y allais pour y rester.

Après quelques mois d’études à Shanghai, je me rendais à Nankin (Nanjing) pour y voir celle qui plus tard deviendrait ma vénérable épouse. Elle y ouvrait à l’époque le premier magasin Kiabi de Chine.

Et, probablement à cause de la fatigue et du froid, j’ai malheureusement attrapé un rhume. Une petite grippe (classique, me direz-vous).

Je lui demande donc de me prendre quelques médicaments (je m’attendais à un truc classique du type Fervex ou je ne sais quoi). Les virus, on ne peut pas trop faire grand chose de plus.

Mais à la pharmacie, ils lui ont donné un truc en poudre : du banlangen (la racine d’un arbre appelé en français « pastel des teinturiers »).

En le buvant, j’ai surtout trouvé que c’était bien trop sucré.

Mais quelques dizaines de minutes plus tard, je m’endormais pour un sommeil des plus profonds sur les dernières années.

Mon corps n’était pas du tout accommodé à cette nouvelle médecine, et les effets furent extraordinaires. Alors que je ne m’attendais à rien.

Probablement dû au fait que je n’avais jamais rien pris avant, ou alors parce qu’en Occident on est moins habitué à ce genre de plantes.

Suite à ces résultats extraordinaires sur la maîtrise des symptômes de la grippe (chute de la fièvre et bien-être général de mon côté), j’ai commencé à m’intéresser à la MTC, donc je ne connaissais rien du tout à l’époque.

Il y a d’ailleurs plein de recherches qui ont été publiées ces dernières années sur le Banlangen (voir ici par exemple), et qui confirment tout ça, avec plus de valeur (et un meilleur protocole) que mon témoignage qui pourrait sembler anecdotique.

La médecine traditionnelle chinoise est donc vraiment efficace pour aider à combattre les infections virales, notamment le virus de la grippe.

Ma deuxième expérience avec la phytothérapie chinoise

J’ai eu ensuite d’autres expériences du quotidien avec des petits médicaments sans ordonnance comme le banlangen. Notamment avec le huoxiangzhengqi (pour la gastro, je vous épargne les détails).

À l’époque, les plantes commençaient à faire partie de mon quotidien. Et j’étais définitivement conquis (toujours, cependant, en regardant les différentes études en double aveugle sur le net, pour me prouver que tout cela était bien réel haha!)

Mais ma deuxième expérience marquante fut, forcément, lorsque tout cela passa au niveau supérieur.

J’étais à Guiyang cette fois ci.

Et si Guiyang c’est génial car on a un temps printanier quasiment toute l’année, il reste tout de même trois mois d’hiver un peu frais, et surtout terriblement humide.

Et ça, ça cause des soucis notamment au niveau des os (ce qui explique l’alcool et le piment), mais aussi au niveau des bronches.

N’étant pas encore assez vieux pour avoir mal aux os (sauf un peu à l’épaule, mais c’était normal si vous avez lu l’autre article), c’est d’une bonne grosse bronchite que je souffrais.

Au point de devoir aller à l’hôpital.

Et ce fut la première fois où je reçus des médicaments à base d’un mix de plantes différentes, directement… en plantes hachées ou tranchées.

À infuser soi-même à la maison, une fois par jour, et à boire en trois fois.

infusion plantes MTC

Et là encore, très rapidement les effets se sont fait sentir. Un peu comme quand on prend des trucs à l’eucalyptus ou des huiles essentielles contenant du camphre et du menthol : la différence était flagrante (et bien plus durable).

J’étais définitivement conquis par la pharmacopée chinoise. En tous cas, pour ces deux maladies : l’infection virale de type grippe, et la bronchite.

J’utilise donc toujours des plantes en MTC pour soigner ces deux maladies, avec toujours autant d’efficacité.

En conclusion, si vous souffrez de grippe ou de bronchite et que vous voulez essayer la médecine traditionnelle chinoise, n’hésitez pas à demander conseil à votre pharmacien ou votre médecin (qui saura probablement vous orienter vers les bonnes personnes).


3 réponses à “Les plantes en Médecine Traditionnelle Chinoise (MTC) : mon expérience”

  1. Je crois beaucoup aux plantes que j’ai toujours utilisées ! Artemisia annua, eucalyptus, thym, romarin etc…. Où peut-on se procurer les plantes dont tu parles pour grippe, bronchite !!!!
    Merci à toi

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.